Introduction

Bienvenue dans ce 4e article de la collection « Une série au secours de ton business ». Le concept est simple: tirer un maximum de leçons utiles tout en (re)découvrant une pépite cinématographique.

Aujourd’hui, je parle d’une série qui a fait le buzz sur Netflix « La Chronique des Bridgerton ». Entre romance historique, choix engagés pour la diversité et scènes holé holé cette série avait tout pour faire couler l’encre. 

Elle est tirée du 1er tome (sur 9) de la saga éponyme de Julia Quinn, une célèbre autrice de romances historiques piquantes et coquines. 

L’ensemble de cet article est basé sur l’épisode 1 de la saison 1. Aucun risque de spoiler et un article très sage, mais très instructif.

C’est parti pour 5 leçons pour ton business!

La curiosité est le moteur de la réussite

Ken Robinson

Jouer la carte de la période gratuite ou du freemium

La série suit les aventures de la famille Bridgerton qui occupe une jolie place dans la « bonne société » (noblesse) anglaise du début du XIXᵉ siècle. Chaque saison correspond à un tome et raconte les aventures romanesques d’un des 8 enfants de la famille. Dans cette première saison, nous suivons les péripéties amoureuses de la fille aînée de la maison: Daphné.

En parallèle, nous avons un aperçu intéressant de la vie de l’époque, nous plongeons dans le Londres aristocratique avec ses valeurs, ses évènements mondains et sa mentalité formatée… Les femmes sont là pour sceller des alliances en se mariant et perpétuer la lignée… Sympa!!

Nous suivons aussi les histoires secondaires d’autres familles durant la « saison Londonienne ». C’est la période d’activité sociale la plus intense. Vers le mois de mai, tous les gens bien nés se regroupent à Londres pour se montrer, créer de nouveaux liens et entretenir leur cercle de contacts dans un tourbillon de réceptions et divertissements. La chasse est ouverte et les mères de famille rivalisent de ruses pour caser au plus vite leurs petits poussins avec le meilleur « parti » possible.

Comprendre par là, la proie qui rapportera le plus d’argent, d’influence et de pouvoir à leur famille… Tellement romantique 🙂 

Londres fourmille actuellement de mères ambitieuses. Au bal de Lady Worth la semaine dernière, votre dévouée chroniqueuse n’a pas compté moins de onze célibataires endurcis se cachant dans l’ombre ou prenant la fuite, une ou plusieurs mères ambitieuses sur leurs talons.

Lady Whistheldown

Bref, l’histoire commence au début de cette « saison » quand apparaît une mystérieuse chroniqueuse, Lady Whistledown qui commence à distribuer gratuitement un journal mondain. 

Et c’est une petite maligne… Voyons pourquoi.

#1 L’essai gratuit

Dans un premier temps, le journal est distribué gratuitement à toutes les familles les plus riches de Londres. Pendant 2 semaines au rythme de 3 fois par semaine, sur tous les paliers, on trouve au petit matin le croustillant journal qui révèle les secrets de la cachotière noblesse Anglaise. 

Puis le lundi matin de la 3ᵉ semaine… Rien!! Il faut acheter le journal aux vendeurs de rue pour un prix exorbitant!!! Et bien entendu, les nobles se précipitent pour acheter la chronique.
C’est le début d’une fructueuse entreprise qui rendra richissime son autrice pendant plusieurs années.

Alors qu’apprenons-nous?

✒︎ Pour un produit cher ou un produit qui s’achète régulièrement, la période gratuite, l’échantillon gratuit ou encore l’accès à une version freemium est hyper efficace.

✒︎ Cette méthode permet de « rendre accro » ton client cible et d’augmenter la valeur perçue de ton produit/service pour ensuite appliquer un bon prix

✒︎ Cette méthode fonctionne parce que la curiosité pousse à « tester » un produit/service gratuit. Aucun frein financier ne te fera perdre une partie importante de ton segment de clientèle. Ce qui est le cas même avec une participation symbolique de 1€

✒︎ Tu n’es pas obligée d’annoncer que tu vas rendre ton produit payant. Tu peux laisser ton produit en libre accès puis décider à un moment donné de le vendre.

✒︎ Enfin, l’effet « sélect » ne rate jamais, ce journal était distribué uniquement chez les « grands » de l’époque. C’est comme si aujourd’hui, ce journal n’était déposé que devant la porte des plus grands influenceurs. De quoi rendre jaloux tous ceux qui ne le reçoivent pas et flatter l’égo des élus. Un moyen de créer encore plus de curiosité, de rumeurs et donc d’être LE sujet des ragots. 

ATTENTION, toute la stratégie repose sur l’expérience client exceptionnelle de cette version gratuite. Si elle est moyenne, si ton client est déçu ou partiellement satisfait tu auras perdu ton investissement financier. D’où l’importance de tester sur un public restreint, très bien ciblé et de faire des choix techniques adaptés. 

#2 Le choix du public

Lady Whistledown a décidé de distribuer son journal directement chez tous les aristocrates afin de créer un effet « buzz » immédiat. 

Elle a sélectionné un public déjà friand de ce type de divertissements (les commérages), suffisamment riche pour s’offrir le journal par la suite et influent pour garantir la diffusion rapide de l’existence de son journal.

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Teste ton idée sur le bon public, celui qui pourra t’offrir des retours qualitatifs, des témoignages rassurants pour tes futurs acheteurs et qui a une communauté sur les réseaux sociaux pour créer un effet de masse autour de ton produit/service.

✒︎ Bien entendu, ton public cible doit parfaitement être adapté à ton produit/service pour qu’il soit pleinement satisfait (je te donne des détails un peu plus loin dans l’article).

✒︎ Tant que ton produit n’est pas connu, tu dois absolument mettre l’accent sur la « diffusion ». Si tu n’existes pas aux yeux des gens, tu ne vends pas. Toute publicité est bonne à prendre!!!

#3 Les bons choix stratégiques

En regardant la série, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer certains détails techniques (déformation professionnelle). 

Tout d’abord la chroniqueuse choisit un format compact, donc peu coûteux à imprimer. Ensuite, elle choisit un collaborateur technique (l’imprimeur) qui remplit les bonnes conditions: discret, capable de gérer l’impression et la distribution… 

Enfin avec un format de petite taille, elle s’assure de pouvoir facilement remplir de contenu attractif. Une gazette publiée 3 fois par semaine, c’est du boulot!!!

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Qui dit version gratuite, sous n’importe quelle forme (freemium, échantillon…) dit contrôle des coûts pour éviter les débordements.

✒︎ Très important: calcule bien ta marge (le prix de vente – le coût de production). Elle doit être maximale pour compenser la partie gratuite, sans pour autant léser ton client.

✒︎ Les bénéfices doivent être importants pour compenser la partie gratuite, sans pour autant léser ton client.

✒︎ Le choix d’un collaborateur est essentiel, que ce soit un associé, un freelance ou un employé. Il est important de se fixer des critères de choix clairs et fermes pour trouver « la perle rare » au niveau technique, mais aussi personnalité. Un bon collaborateur sera discret, capable de te soutenir et une véritable aide (pas une source de complications).

✒︎ Enfin, la prévoyance évite bien des désagréments. On minimise toujours la somme de travail et le temps qu’une tâche représente. En général il faut multiplier par 3 ces estimations pour approcher d’un chiffre à peu près réaliste!!!!

Aller à contre-courant pour sortir du lot

#1 Savoir prendre des risques et sortir des limites

Au XIXᵉ, la réputation est capitale (surtout pour les femmes)!! Une mauvaise réputation et ta famille est vite mise au ban de la société. Ce qui inclut plaisirs et affaires. Autant dire que le risque de te faire « blacklister » par la noblesse n’est pas à prendre à la légère. 

Pourtant l’autrice décide de prendre plusieurs risques importants.
Primo, c’est une femme et elle occupe un travail. Ne ris pas!! À l’époque, une femme de la noblesse « comme il faut » ne fait rien d’aussi “vulgaire” que de travailler. Tu sais, elle a déjà tellement à faire avec sa maison, ses enfants, son petit mari et toutes ces séances épuisantes chez sa modiste…

Deuzio, elle critique ouvertement les membres influents de son milieu, en citant les noms complets. Ce que les journaux de l’époque se gardent bien de faire. 

Il y a bien une Lady R. qui aurait été vue seule avec un certain Lord P… Mais personne n’écrit noir sur blanc que Lady Rose a été surprise derrière un buisson en compagnie de Lord Pudding!!!!! 

L’essence de la stratégie est le choix d’accomplir ses activités d’une manière différente de celle de ses concurrents

Michael Porter

OH MY GOODNESS! Comme disent nos chers buveurs de thé outre atlantique.

Mais le risque est profitable puisque les gens adorent la lire et la détester XD. Elle pique, elle flatte, elle maintient alerte son public avec humour et sarcasme, sans pour autant tomber dans le sordide. 

De plus, elle limite le risque puisqu’elle est assez maligne pour cacher son identité.

Oui… C’est mon personnage préféré!!!

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Si tu veux sortir du lot, évite de faire comme tout le monde, comme disait Einstein « La folie, c’est de faire tout le temps la même chose et de s’attendre à un résultat différent! »

✒︎ Prends des risques calculés pour te distinguer de la masse: identité graphique qui sort des sentiers battus, ton de ta ligne éditoriale, choix de communication… Bref, crée une marque forte!!!

✒︎ Encore aujourd’hui, le pouvoir des mots est très fort. Un blog peut t’apporter une communauté, des clients, de la visibilité et une belle réputation.

✒︎ Mais attention, soit authentique, trouve ta plume, ne tombe pas dans le plagiat ni le sordide et n’oublie pas la pointe d’humour qui fait du bien.

Télécharge mon ebook gratuit et apprends à construire une marque forte qui attire le regard.

#2 Connaître par cœur son client idéal

Lady Whistledown connaît parfaitement ses lecteurs. Elle les observe, elle connaît leur goût pour le scandale et les ragots, le désir inavoué de connaître le vrai nom des protagonistes, leur fascination pour le mystère, mais aussi le profond ennui et le stress que provoque leur mode de vie et donc leur besoin de distraction.

Grâce à ses connaissances, elle fait immédiatement mouche avec un journal parfaitement adapté à ses lecteurs et leurs attentes (avouées ou secrètes) et glisse suffisamment d’informations pour gagner confiance et légitimité, sans pour autant dévoiler son identité!!!

Un véritable tour de force.

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Tu commences à vraiment bien vendre quand tu fais l’effort de connaître parfaitement ton client idéal: ses goûts, ses besoins, ses envies, sa personnalité… Bien évidemment, tes clients ne sont pas des « clones », mais les clients fidèles qui t’apprécient et avec qui tu aimes travailler, ont des points communs que tu peux identifier.

✒︎ Le mieux est de construire ton offre autour des attentes de ses clients. Crée le produit parfait pour ton client idéal et pas pour tout le monde!!! D’où l’importance de sélectionner le bon public, pour le bon produit/service.

#3 Jouer la carte du mystère

Entre le mystère du nom d’emprunt qui crée une « aura » et la quantité de secrets qu’elle dévoile dans ses pages, Lady Whistledown joue à merveille avec les émotions de ses lecteurs. Elle les tient en haleine, les surprend, les fait rire ou les choque… Ils sont accros!!!!!

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Nous sommes d’une nature curieuse. Beaucoup d’entre nous ont le goût du mystère et de nombreux produits jouent sur cette tendance (séries policières, escapes games…). Il est intéressant d’utiliser cela pour créer des offres ou faire la promotion de ta marque de façon décalée: chasse au trésor, événement, surprise… Vise plutôt de faire vivre une expérience à ton client (même pour ta pub) plutôt que de simplement promouvoir ton produit/service.

✒︎ Les émotions jouent un rôle crucial dans la prise de décision. Plus ton client éprouve d’émotions au contact de ta marque, plus elle sera gravée dans sa mémoire, au point que ton produit sera assimilé à ton nom dans sa tête à l’exemple de scotch, sopalin, velcro ou lycra…

Aujourd’hui, Netflix a secouru mon business… Comme quoi tout est possible!!!

Éviter l’approche commerciale "à la sauvage" sans aucune finesse

Bien que j’aie fait un focus sur la chroniqueuse, en réalité la série tourne autour de la « foire au mariage » qui clairement ce fait tout, sauf en finesse!!!

Lors du premier bal de la saison, on voit une des mères lister littéralement les « qualités » de sa fille comme un vendeur qui tenterait de refourguer un aspirateur… 

C’est aussi agréable à regarder qu’à vivre pour le pauvre garçon en face d’elle. On dirait un démarcheur qui met un pied en travers de la porte pour t’empêcher de la refermer.

Plus je donne envie d’acheter, moins j’ai besoin de vendre

Michael Aguilar

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Comme tu t’en doutes, la méthode « brutasse » est aussi désagréable à pratiquer qu’à subir. C’est exactement ce genre d’attitude qui donne aux clients l’envie de s’enfuir et qui crée un blocage chez les entrepreneurs débutant dans la vente.

Il existe de multiples méthodes plus élégantes qui t’éviteront les désagréables appels téléphoniques et l’impression de harceler tes clients potentiels. Par exemple, le marketing de générosité, qui consiste à offrir pour recevoir. Tu peux offrir du contenu gratuit (articles de blog, ebook, contenu sur les réseaux…) et tu peux aller plus loin avec l’extrait gratuit ou le freemium (vu plus haut dans l’article).

✒︎ Il est bien plus agréable de mettre en place ce qu’il faut pour attirer à toi au maximum plutôt que d’aller à la chasse, le gourdin sur l’épaule, pour traîner par les cheveux tes pauvres victimes clients jusqu’à la caisse.

L'union fait la force

Prise au cœur de la tempête nuptiale, Daphné l’héroïne doit, elle aussi, faire son « devoir » et trouver un bon parti. Mais bien que les débuts soient prometteurs, grâce à une présentation à la Reine très remarquée. Son grand frère surprotecteur et agressif envers tous les potentiels maris finit par ruiner toutes ses chances… Merci Anthony!!!

Heureusement sa mère et la « terrible » Lady Agatha Danbury décident de rectifier le tir en poussant Daphné dans les bras du très convoité, et pas du tout intéressé, Duc de Hastings (le must des aristocrates, mais aussi le plus a insaisissable).

Alors que tous pensent que la pauvre Daphné va finir avec le raté de l’histoire (dès l’épisode 1 en plus!!!) La combine des deux ladies porte ses fruits et un contact se crée entre Le Duc et Daphné.

L’entraide est tout sauf un calcul, c’est ce que nous aurions fait pour nous-mêmes que nous faisons pour les autres

Patrick Louis Richard

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Un bon business repose sur un entourage commercial de qualité et solide qui apporte pleinement satisfaction aux deux parties

✒︎ Il ne faut jamais sous-estimer l’importance du réseau professionnel. Il ouvre des portes insoupçonnées, permet de conclure des ventes improbables, de dénouer des situations qui semblent désespérées.  J’en sais quelque chose!!!!

✒︎ Pour établir ce genre de collaboration encore faut-il passer du temps avec d’autres entrepreneurs, garder une bonne réputation et tenir ses promesses

Aujourd’hui j’ai découvert 30 conseils importants pour mon business grâce à la Chronique des Bridgerton

Le pouvoir des influenceurs

Daphné et le Duc commencent à faire connaissance, non pas qu’ils s’apprécient, mais au moins ils communiquent. C’est alors que le Duc propose un partenariat avantageux à Daphné. Il a besoin de faire croire que son cœur est pris pour se débarrasser des mères collantes et Daphné a besoin de montrer qu’elle est attractive et sait attirer les regards. 

Ils feront semblant de s’aimer et chacun servira les intérêts de l’autre. C’est le début d’un partenariat amical qui pourrait basculer à tout moment… Mais je m’arrête là, j’ai promis 0 spoiler.

Le leadership est une simple question d’influence sur les gens. Rien de plus, rien de moins

John Maxwell

Alors qu’apprenons-nous ?

✒︎ Aujourd’hui comme à l’époque, il suffit que quelqu’un que nous aimons ou admirons se vante de posséder quelque chose de génial pour que nous en ayons envie également. Que ce soit un livre, le hand spinner ou… Daphné Bridgerton. Un influenceur peut, d’une façon très naturelle, attirer tous les regards sur quelqu’un ou quelque chose et déclencher des ventes en masse. 

✒︎ Il est essentiel de choisir le « bon » influenceur, car chaque « milieu/monde » a ses propres « stars ». Par exemple dans le monde des hackers les winners ne sont pas les mêmes que dans le monde de la mode, de la gastronomie indienne, des lecteurs de romance…
Choisis un influenceur qui a pour communauté ton client idéal (précisément).

✒︎ Détermine clairement les termes de votre accord, qui fait quoi, pour combien de temps, avec quelle récompense, etc. Tout doit être parfaitement clair et simple et ÉCRIT.

✒︎ Tiens tes promesses et si l’accord est important rédige un contrat

✒︎ Important: contrairement aux idées reçues, tous les accords avec les influenceurs ne passent pas forcément par de l’argent et encore moins des sommes astronomiques. De nombreux micro-influenceurs (-2000 à 5000 abonnés) ont d’excellents résultats et ne demandent qu’un produit offert contre un post, un article de blog, etc.

Tu veux aller plus loin avec ta stratégie de communication ? Découvre toutes les ficelles d’Instagram!!!

Conclusion

Comme tu as pu le voir, la série « La Chronique des Bridgerton » est riche en enseignements pratiques pour ton business.

Depuis les techniques de vente comme le produit gratuit ou freemium, à l’impact des influenceurs en passant par la création d’une marque forte et les bons choix stratégiques, de nombreuses bonnes pratiques sont à appliquer dès aujourd’hui dans ton activité.

A bientôt
Ta plus grande fan
Loïs

Voir d’autres articles de la série

Alors, est-ce que tu pensais pouvoir en apprendre autant avec un épisode d’une série romantique? Que vas-tu mettre en place rapidement?

Qu'est-ce qu'on Pint aujourd'hui?

[dipl_divi_shortcode id="338736"]